Et Sy on adoptait le manger main ?

Jeudi, 19 Mars, 2020

Le manger mains permet aux convives de renouer avec les sens du toucher, de l’odorat et stimule l’appétit de nos aînés.
Ainsi, ils retrouvent le plaisir de manger, en toute autonomie et redécouvrent la saveur des légumes dans ces délicieuses bouchées.
Imprimer

Quand le manger-mains redonne le plaisir de manger !

Chefs, résidents, soignants, diététiciens : Un quotidien plus facile pour tout le monde ! 

Cette autonomie retrouvée les soignants gagnent du temps au moment des repas pour s’occuper de chaque personne individuellement, et ainsi améliorer leur relation aux résidents.

Ces bouchées de légumes de formes différentes, appétantes et ludiques, faciles à prendre et à porter à la bouche, vont changer le quotidien de votre établissement 

 

Décomplexer la pratique du manger-mains !

Avec l’âge, les problèmes de mastication et les maladies neurodégénératives comme Alzheimer entraînent des difficultés de coordination et préhension qui deviennent un
obstacle pour s’alimenter.


71 % des Ehpad déclarent avoir des résidents ayant des difficultés à manger avec des couverts. 

Il est important de décomplexer la pratique du manger mains notamment pour les personnes atteintes de troubles cognitifs (Alzheimer, Parkinson…) ou de troubles de coordination des mouvements tant les bénéfices sont nombreux.

Des bénéfices pour tous !


En mangeant avec les mains, les résidents retrouvent le plaisir de manger seuls en renouant avec les sens du toucher et de l’odorat.


Les soignants profitent de ce gain de temps pour installer une relation plus détendue avec leurs patients.

Grâce à ces nouvelles bouchées de légumes de formes différentes, appétantes et ludiques, faciles à prendre et à porter à la bouche, le quotidien de votre établissement va changer.


Ces 5 recettes tendres et moelleuses composées de légumes peuvent revenir régulièrement dans vos menus et accompagner parfaitement viandes, volailles et poissons.


Côté cuisine, c’est pratique ! Ces petites portions surgelées sont prêtes à l’emploi, un simple passage au four ou dans le chariot
de remise en température, sans décongélation préalable suffit !