Locavores: croquez vos régions !

Mardi, 2 Octobre, 2018

Né sur la côte Ouest américaine au début des années 2000, le locavorisme consiste à s’approvisionner en aliments produits à moins de 160 km de son assiette
Imprimer

Un acte de résistance

Conscient des excès de la globalisation, le locavore décide de s’alimenter autrement. Son objectif est à la fois de polluer moins en limitant le transport des denrées, de soutenir l’économie de proximité et de retrouver des saveurs de caractère, typiques du terroir.


Locavores de la Normandie au Périgord


Le locavorisme exclusif est contraignant et pratiqué par une minorité. Cependant, en 2017, près d’1 français sur 4 serait localiste, c’est à dire qu’il privilégie le local dans ses choix de consommation. Et ce sont près de 95% qui se déclarent sensibles à la consommation de produits locaux. Rassuré, le consommateur sait ainsi d’où viennent les aliments et comment ils sont produits. Derrière cette tendance se jouent des enjeux de traçabilité, de sécurité alimentaire et de développement durable. Gourmandises de nos régions.


Gourmandise de nos régions


Les restaurateurs se sont eux aussi emparés du locavorisme, véritable illustration d´une philosophie de cuisine. Mirabelles de Lorraine, artichauts de Bretagne, bœuf Normand, foie gras du Sud-Ouest, saucisse de Montbéliard ou Tomme de Savoie sont parmi ces produits emblématiques qui leur assurent une matière première d´une qualité gustative et nutritive irréprochable. L'Appellation d'Origine Protégée (AOP) et l'Indication Géographique Protégée (IGP) permettent d´en garantir la provenance et valorisent le patrimoine culinaire régional.