Lutte anti-gaspillage : le doggy bag

Mardi, 26 Février, 2019

Un doggy bag pour Gonzague !
Imprimer

Doggy bag au pays des santiags

Quand le cow-boy a les yeux plus gros que le ventre, il demande un doggy bag. Cette pratique répandue aux Etats-Unis consiste à emporter chez soi les restes de son repas au restaurant emballé dans une barquette dédiée. Logique dans un pays où les portions sont généreuses.

Gare à la vague du doggy bag : bientôt une obligation ! 

Le doggy bag traverse l’Atlantique. Après plusieurs décisions contraires, la loi Agriculture et Alimentation votée le 2 octobre 2018 rend le doggy bag obligatoire à partir de 2021. Son objectif ? La lutte anti-gaspi. La nourriture jetée par les restaurants représente en effet 14% du gaspillage alimentaire en France.

Le doggy bag, c’est pas une blague

Si le « sac à toutou » (traduction littérale de doggy bag)  a jusqu’ici eu du mal à s’imposer en France pour des raison culturelles, il séduit aujourd’hui 69% des consommateurs concernés par les enjeux environnementaux. Environ la moitié des Français y voient la possibilité de ne plus se « forcer » à finir une assiette trop copieuse et de profiter de leur plat sur un autre repas. Reste à lui trouver un petit nom bien gaulois.