Communiqué de presse : Projet d'amélioration de pêcherie !

Lundi, 25 Mars, 2019

Sysco France soutient le projet d’amélioration de pêcherie Cabillaud de Terre Neuve et Labrador, mené en collaboration avec deux associations canadiennes du secteur de la pêche : l’ASP (Association of Seafood Producers) et l’AGC (Atlantic Groundfish Council).
Imprimer

En tant que producteur et distributeur majeur de la restauration hors foyer, Sysco France a un rôle à jouer pour encourager l’accès à des produits de qualité, issus d’écosystèmes préservés. Dans le cadre de ses actions en faveur du développement durable, il a souhaité soutenir ce projet d’amélioration de pêcherie de cabillaud situé au Canada afin de contribuer, à son échelle, à la préservation de cette ressource. 

Le 28 février, lors d’une rencontre parisienne, les parties prenantes de ce FIP (Fishery Improvement Project) sont venues présenter les avancées de ce projet, en présence d’acteurs majeurs de la restauration collective et d’ONG. Si la disponibilité de la ressource reste encore fragile, les études scientifiques menées ouvrent de bonnes perspectives pour une future exploitation durable des stocks.

Crédit : Fisheries and Marine Institute, Memorial University

Promouvoir une pêche et une aquaculture durables

Face au constat partagé de raréfaction de la ressource marine au cours des cinquante dernières années, des projets d’amélioration de pêcheries à l’initiative de parties prenantes du secteur de la pêche (pêcheurs, ONG, gouvernements, scientifiques…) voient le jour partout dans le monde. Souvent le FIP est le premier pas vers une démarche de certification.

Pour Sysco France, soutenir ce type de projet, en amont des filières, permet d’accompagner les efforts des pêcheurs vers une démarche de durabilité.

Notre politique d’approvisionnement durable en produits de la mer se résume en 3 points. Promouvoir le meilleur avec les écocertifications, s’interdire le pire en ne commercialisant pas d’espèces sur liste rouge, et améliorer le reste en s’impliquant justement sur des FIP tels que celui du cabillaud de Terre-Neuve. 

Claire Iffenecker, Responsable Développement Durable de Sysco France

La pêcherie canadienne sur l’Atlantique Nord-Ouest nous permettra à terme de diversifier nos approvisionnements de cabillaud, aujourd’hui concentrés sur l’Atlantique Nord-Est. C’est pourquoi nous suivons depuis 3 ans l’évolution de cette ressource, en partenariat étroit avec ces deux associations, ASP et AGC. 

Olivier Dyèvre, Responsable des Achats Produits de la Mer de Sysco France 

Soutenir la recherche sur l’évolution des stocks du Cabillaud de Terre-Neuve et Labrador 

Pour le cabillaud de Terre-Neuve et Labrador, la surpêche combinée avec un changement environnemental dû aux eaux froides a entraîné l’effondrement des stocks au début des années 90, après avoir été historiquement l’un des stocks de cabillaud les plus importants au monde. En 1992, un moratoire a ainsi fini par interdire la pêche de cette espèce.

Aujourd’hui, ce sont deux associations de l’industrie de cabillaud, l’AGC (Atlantic Groundfish Council) et l’ASP (Association of Seafood Producers), soutenues par le gouvernement canadien, qui mettent en place ce FIP dans le but de suivre précisément la reconstitution des stocks de cabillaud.

Même si l’état des stocks est encore loin de son niveau avant moratoire, le financement de programmes de recherches permet d’approfondir les connaissances sur la biologie, sur les migrations et sur l’évolution des stocks afin de fixer les règles optimales de gestion de la ressource.

Concrètement, l’implication de Sysco France depuis 3 ans sur ce projet a permis la réalisation d’une étude génétique (publication scientifique en septembre 2017) et l’acquisition de 1 300 marqueurs acoustiques et de 75 récepteurs acoustiques. L’écoute des cabillauds marqués pendant leur migration saisonnière permettra aux scientifiques une meilleure compréhension de leurs déplacements et une évaluation plus poussée des stocks. Lancée en 2019 pour une durée de 5 ans, ce sera la 1ère fois au monde qu’une telle étude sera menée à si grande échelle avec ce matériel de haute technologie.
 

« Le soutien d’acteurs privés du marché comme Sysco France nous permet de débloquer des fonds publics complémentaires et de poursuivre les recherches engagées sur la connaissance de cette espèce, afin de définir et promouvoir des modèles de gestion des stocks durables. »

Bruce Chapman, Président de l’Atlantic Groundfish Council (AGC)

Derek Butler, Directeur executif de l’Association of Seafood Producers (ASP)

 

Crédit : Fisheries and Marine Institute, Memorial University
 

AGC et ASP

AGC (Atlantic Groundfish Council) : cette association représente les pêcheurs canadiens de poissons de fond. Depuis sa création en 1997, elle contribue aux recherches sur la pêche et au développement de politiques pour une pêche plus durable, comme le soutien aux certifications.  www.atlanticgroundfishcouncil.ca
ASP (Association of Seafood Producers) : cette association représente les intérêts des usines de transformation de la province de Terre-Neuve et Labrador, au Canada, et apporte sa contribution dans les prises de décisions politiques relatives à la gestion de la ressource. www.seafoodproducers.org

 

Sysco France

Sysco France, société née de la fusion de Brake France et de Davigel, occupe un positionnement unique de producteur et distributeur de produits alimentaires frais, surgelés et d’épicerie pour la restauration professionnelle. Sysco France est une filiale du Groupe Sysco, leader mondial de la distribution de produits alimentaires et non-alimentaires aux professionnels de la restauration. Présent partout en France, sa mission est de créer, sélectionner, fabriquer et distribuer les meilleurs produits pour ses clients avec une qualité de service exceptionnelle.
https://sysco.fr/
 

Contacts presse :

ASP :  Derek Butler, dbutler@seafoodproducers.org
AGC : Bruce Chapman, bchapman@sympatico.ca
Sysco France : Xavier Guyomard +33 2 35 04 82 88, xavier.guyomard@davigel.fr