Carte Santé Restauration : une offre à forte valeur ajoutée pour les établissements de santé

Mercredi, 22 Avril, 2015

A l’hôpital comme en clinique, Carte Santé Restauration de Davigel permet d’allier performance économique, qualité nutritionnelle des produits et satisfaction des patients. Gros plan.
Imprimer

De défis économiques en challenges humains, les responsables de la restauration en établissements de santé bataillent au quotidien pour contenir les coûts sans altérer la qualité. Remettre aux normes une cuisine vieillissante, au prix de lourds investissements, surmonter le casse-tête d’une capacité insuffisante, trouver des solutions temporaires en cas de travaux… Ce sont autant d’excellentes occasions de faire appel à Carte Santé Restauration et à son large choix de plats cuisinés surgelés pour déléguer le cœur du repas. Une nouvelle voie est désormais possible, qui permettra aux établissements de santé de conserver la maîtrise de la restauration en construisant avec Davigel une solution adaptée à l’organisation et aux besoins propres de sa structure.

Une solution personnalisée

« Carte Santé Restauration a été conçue pour répondre aux besoins spécifiques des établissements de santé », souligne Nathalie D., chef de groupe marketing Davigel. Elle s’appuie sur les recommandations des sociétés savantes et s’adapte aux pathologies hospitalières majeures : maladies cardiovasculaires, diabète, insuffisance rénale, épargne digestive et dénutrition ». Pour autant, Carte Santé Restauration va bien au-delà de la fourniture quotidienne de repas au contenu adapté... En amont, les équipes de Davigel réalisent avec le client une analyse économique, qui intègre tous ses postes de dépenses et chiffre les économies réalisables. Elles élaborent ensuite, avec les diététiciennes de l’établissement, des cycles de menus. « Nous assurons également un accompagnement à la mise en place de la Carte, ajoute Thierry B., responsable projet hospitalier chez Davigel. Notre Centre de Formation et d’Expertise Culinaire peut, par exemple, former le personnel au dressage et à la valorisation des plateaux repas, accompagner l’équipe de restauration dans la modification de son plan de maitrise sanitaire ou travailler avec les services de soin sur la distribution et le temps du repas ».

Des bénéfices sur tous les plans

Le CHU de Toulouse, qui sert 1,8 millions de repas par an, a adopté l’offre Carte Santé Restauration en 2011. « Le coût annuel de ses prestations de restauration a baissé de 9% en moyenne sans oublier les gains potentiels liés à la revalorisation des surfaces foncières, précise Nathalie D. A ce titre, notre solution s’inscrit parmi les leviers de performance identifiés dans le cadre du programme national PHARE initié par la DGOS* ». Carte Santé Restauration a un dernier impact positif : elle augmente la note attribuée par les patients à la qualité des repas. Elle est par exemple passée de 4 sur 10 à 7,3 sur 10 au Centre Hospitalier parisien des Quinze-Vingts. La clé de ce succès ? La solution Davigel ne se contente pas de répondre aux besoins des patients sur le plan de la nutrition. Elle répond aussi à leurs attentes en termes de plaisir, de variété et de goût. Résultat ? Ils mangent davantage !


Evolutive, comme une carte de restaurant !

Epaulées par la R&D de Nestlé, les équipes de Davigel s’attachent à enrichir la variété des plats de l’offre Carte Santé Restauration. Pour ce faire, elles travaillent à la fois sur les recettes, de la plus traditionnelle à la plus exotique, et sur les modes de cuisson. Elles développent aussi des plats spécifiques pour les enfants, aux visuels attractifs, ainsi que des mets festifs. Pour faire évoluer sa gamme, Davigel organise régulièrement des ateliers de travail avec ses clients et mène chaque année des études avec des sociologues auprès de 300 patients. 



* Dans le cadre du programme national Performance Hospitalière pour des Achats Responsables (PHARE) initié par la DGOS, vague Armen 2