Produits locaux et circuits courts: la sécurité alimentaire est au cœur de l'artichaut

Mardi, 4 Décembre, 2018

Les Etats Généraux de l’Alimentation visent à imposer les produits bio, locaux et issus des circuits courts à hauteur de 50% dans la restauration collective.
Imprimer

Bœuf de nos régions, volaille française, artichauts de Bretagne, mirabelles de Lorraine… Davigel a anticipé le mouvement sans rien céder à ses exigences de sécurité alimentaire. Respectueux du travail et du savoir-faire des producteurs de nos terroirs, Davigel a toujours privilégié un approvisionnement local. Toutefois les volumes proposés sont souvent insuffisants, notre cahier des charges parfois trop rigoureux pour de petites exploitations.


Nos fournisseurs sont triés sur le volet et avec un minimum d’intermédiaires. Audits réguliers, contrôle de la chaine du froid, traçabilité des produits, analyses en laboratoire font partie de notre discipline au quotidien et permettent d’obtenir le meilleur compromis entre produits régionaux et sécurité alimentaire.

ZOOM sur le boeuf local de nos régions : bonne nouvelle pour les carnivores

Le plancher de nos vaches: 

En septembre 2017, Davigel a lancé 7 gammes régionales de boeuf en muscle originaire de Normandie, Bretagne, Hauts de France, Pays de la Loire, Grand Est, Auvergne Rhône-Alpes et Occitanie. Cette démarche dépasse les exigences de la signature VBF puisqu'il sagit ici de boeuf né, élevé et abattu dans la même region. Afin de répondre à cette exigence de traçabilité, Davigel a noué des partenariats avec des abatteurs dans chaque région. 

Des morceaux de choix pour un effet boeuf:

Steak haché, bourguignon, viande hachée pour préparation, bavette, entrecôte ou faux-filet... 

Nous garantissons une offre adaptée à nos clients, une viande tendre et juteuse dans l'assiette explique Bruno S. , acheteur viande chez Davigel.

Le boeuf s'invite à la table des locavores:

Cette démarche nous permet d'être au plus près des attentes  des clients qui souhaitent consommer local, voir se développer des circuits courts et savoir d'où viennent les produits. Ajoute Bruno S. 

Davigel répond également à une exigence des régions et des communes qui, de plus en plus, favorisent la consommation de proximité , durable, en encourageant et même en subventionnant ces repas en restauration collective.